Björk Digital: La Réalité Virtuelle 5.1


C’est à la Somerset House qu’a lieu en ce moment une exposition originale qui met l’artiste islandaise Björk à l’honneur! ‘Vulnicura’ est le nom de son nouvel opus disponible depuis quelques semaines, une synchronisation idéale pour accueillir ‘Björk Digital’, une exposition d’arts visuels et de technologies sonores, une immersion dans la réalité virtuelle d’une artiste avant-gardiste qui n’a pas pris une ride et qui nous dévoile son univers multimédia. Fans de la chanteuse ou pas, les spectateurs seront conquis.

Il est conseillé aux visiteurs de se présenter 15 minutes avant d'entrer officiellement dans la ‘Nouvelle Aile’ de cet antre artistique et culturel, la Somerset House, qui accueillait jusqu’à l’année dernière la Fashion Week de Londres. Et, c’est par petits groupes de plus ou moins 20 personnes que le public découvre une expérience unique. Tout est minutieusement organisé et minuté. A 16 heures précises, nous sommes dirigés dans une pièce obscure du sous-sol. Deux écrans sur les côtés et les premières notes de ‘Black Lake’, morceau de son dernier album, se font entendre. On nous suggère de circuler pendant la vision du clip en toute dualité. La voix reconnaissable de Björk nous avait manqué ! Son roulement des r, sa douceur et son originalité, elle crève déjà l’écran et ce n’est que le début de l’exposition. A la réalisation, Andrew Thomas Huang. Commandé par le MOMA de New York et produit par le réalisateur lui-même et la société de production anglaise Colonel Blimp, les visiteurs découvrent ce véritable documentaire avec des paysages islandais incroyables: des grottes, des ravins, de la lave, de la mousse qui symbolisent des idées liées à la souffrance et à la mort mais aussi à la renaissance!

Puis, guidés dans une deuxième salle, nous découvrons de nouveaux accessoires: des écouteurs et un masque, sans oublier le principal, un tabouret qui nous permettra de ne rien rater de ce concert intime. 360 degrés de détails et plusieurs Björks qui chantent juste pour vous ! Björk est persuadée qu’en offrant une expérience théâtrale privée, la réalité virtuelle est une manière extraordinaire de se rapprocher de son public. On a l’impression d’assister au tournage de son clip, d’être derrière la caméra sur une plage islandaise, que demander de plus ! Peut-être le Mouthmantra ? Si le comble était de se retrouver dans la bouche de l’artiste pendant qu’elle chante, ce luxe est atteint dans la troisième salle ! Björk a travaillé avec Jesse Kanda qui lui a permis de personnifier le corps humain et de le rendre visuellement intéressant et artistique.

Dans la quatrième salle, ‘Notget’ réalisé par Warren Du Preez et Nick Thornton Jones, on laisse le tabouret au placard et c’est debout qu’on visionne en solo toujours avec nos accessoires imposants des géants graphiques. Le placement de produits est inévitable, l’exposition a été concrétisée grâce à la technologie d’Intel, AMD, HTC, Bowers and Wilkins and Barco Iosono.

Les salles Quicksand et Biophilia représentent respectivement un casque 3D qui a capturé une performance ‘live’ de Björk en y ajoutant des éléments virtuels et une salle ludique où on peut essayer l’app créé par Björk et qui explore l’art, la musique et la nature.

Mais c’est dans la salle ‘Cinema’ que le temps s’arrête. On peut rester dans cet espace aussi longtemps qu’on le souhaite. Il y a là la projection de tous les clips de Björk, mais cette fois, version 5.1 ou Home Cinema. A la vision ou plutôt la re-vision de ses clips vidéos connus, on constate l’intemporalité de sa musique, la modernité des techniques visuelles choisies. L’artiste Björk a donc toujours été douée et surtout fan de technologie, on l’avait presqu’oublié ! A voir jusqu’au 23 octobre prochain.

photo credit: Andrew Thomas Huang

#ArtsVisuels #Exposition #SomersetHouse #BjörkDigital #Björk #Technologie #Londres #BowersandWilkins

Recent Posts
Archive
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

Copyright 2016 © ARTouch Media Ltd